L’action en justice ne peut être un motif de licenciement

06 mars 2019

Dans son arrêt du 13 février 2019, la Cour de cassation estime qu’un employeur ne doit ni fonder un licenciement sur l’action en justice d’un salarié, ni la mentionner dans la lettre de licenciement. En effet, et selon la Haute juridiction, cela porte atteinte à une liberté fondamentale constitutionnellement garantie : celle d’agir en justice.

La solution de principe retenue par la Cour est la suivante :

Attendu qu’il résulte de ces textes [ndlr : alinéa premier du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946 et l’article 16 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789] qu’est nul comme portant atteinte à une liberté fondamentale constitutionnellement garantie, le licenciement intervenu en raison d’une action en justice introduite ou susceptible d’être introduite par le salarié à l’encontre de son employeur.

ALORS QUE le licenciement d’un salarié prononcé, serait-ce pour partie, en raison de l’action en justice exercée par ce dernier à l’encontre de son employeur est nul comme portant atteinte à une liberté fondamentale.

cass. soc. 13 février 2019, n° 17-23720 D
cass. soc. 3 février 2016, n°14-18600, BC V n° 18
cass. soc. 16 mars 2016, n° 14-23589, BC V n° 50

RFSocial

Image © Pixabay

Brèves juridiques

Licenciement pour faute grave justifié pour des propos répétés à caractère raciste

La Cour de cassation vient de juger dans son arrêt du 05 décembre 2018, que des propos racistes et/ou dégradants à l’encontre d’un subordonné constituent une faute grave, quand bien même l’auteur n’avait pas fait l’objet de sanction disciplinaire au cours de sa carrière.

La filiation juridique au-dessus de la filiation biologique ?

Dans son arrêt du 07 novembre 2018, la Cour de cassation rappelle que lorsque le demandeur n’a pas agi dans les délais légaux, la filiation juridique existante peut se substituer à la filiation biologique qui de facto s’efface à son profit. La Cour de cassation retient en ces termes que : Que les délais de […]

Écrire un commentaire