Histoire du Site

22 février 2012

L’idée de création d’un site de justice

J’ai eu l’idée de créer Objectif-Justice.fr dans la nuit du 23 décembre 2007. Constatant qu’aucun site ne prenait le temps de parler simplement de la justice aux personnes qui n’y comprennent rien, je me suis dit qu’exposer mes connaissances en la matière ne serait pas une mauvaise idée.

J’ai donc pris une feuille blanche, et j’ai commencé à mettre sur papier un croquis du site, en marquant quelles idées je pourrais élaborer. Le nom du site devra être clair, succin, précis ! Ca sera Objectif-Justice !

De retour chez moi vers le 25 décembre dans l’après-midi, il me tardait déjà de parler de mon projet à mon designer Jiyong. N’étant pas un pro dans le domaine de la création de site web, il me dirigeât vers WordPress en m’indiquant que je pourrais construire mon site assez simplement. Jiyong, dans ma quête du site, m’aura plus qu’aider. Il m’expliqua comment faire pour le nom de domaine, pour l’hébergement, et surtout il aura contribuer au site de par son design.

Une fois que le projet commençait à être mis en oeuvre, et que les premiers articles furent créés, Jiyong s’occupa du design. Ne connaissant pas expressément WordPress, je l’aurais souvent entendu « péter un plomb », mais dans son idéologie que la défaite n’est pas envisageable, il persévéra et est aujourd’hui un pro de WordPress avec au moins 3 sites de création dans ce domaine.

Quelques semaines après la création du site donc, Jiyong réalisa la V1 du site. Enfin un design digne de ce nom !

Maintenant le site commence à être bien connu de la toile, j’ai réussi mon projet : créer un site qui explique un domaine compliqué et qui pourtant nous devons connaître car devant les tribunaux nous ne pouvons invoquer cette ignorance de part l’adage plus que connu : « Nul n’est censé ignorer la loi ».

Souvenir des anciennes versions du Site

Les portes de la version 2.0 se sont ouvertes dans la journée du 18 mars 2012.

Le 02 novembre 2008 a été une grande date pour Objectif-Jusitce.fr ! Elle a fait sonner le glas de la version 1.2 !

Pour voir les anciennes versions du site, c’est bien ici. La première version d’Objectif-Justice.fr aura tout de même durée presque une année, elle a laissé place à la V1.2, beaucoup plus accessible qui aura duré quant à elle 4 longues années. En effet, la navigation est beaucoup plus fluidifiée, on trouve mieux ce que l’on cherche, et visuellement parlant cette ex-nouvelle version était beaucoup plus jolie à regarder. Allez, je vous met quelques petits screen de la V1, pour lui rendre … … … un dernier hommage.

V1.1

Objectif-Justice.fr V1.1

Objectif-Justice.fr v1.2

V1.2

Objectif-Justice.fr 1.2

Objectif-Justice.fr V1.2

Objectif-Justice.fr v1.2

V2

Objectif-Justice.fr v2

Objectif-Justice.fr v2

Internet évolue et les sites internet doivent suivent le pas s’ils ne désirent pas être écartés de la toile. La dernière version d’Objectif-Justice devenant obsolète, représentant ainsi un manque de sérieux vis-à-vis de la grande communauté toujours en expansion, mon ami et webdesigner de ce site Fan Jiyong a décidé de travailler sur une nouvelle version du site. C’est après plusieurs semaines d’un travail acharné que la troisième version d’OJ voit le jour, mettant en lumière le “responsive” tant adulé par tous ! Cette V3 nait le 02 novembre 2018 en début de soirée, pour vous proposer une version plus professionnelle et épurée de notre site.

Autres articles dans

L’exigence de conformité

Le vendeur a l’obligation de délivrer la chose vendue, conforme à celle qui était convenue dans le contrat de vente. En effet, il ne peut pas fournir autre chose que ce que l’acheteur a commandé. Toute clause par laquelle le vendeur se réserverait la possibilité de modifier les caractéristiques de l’article commandé est interdite. Quoi […]

Définition du Service public

Le service public désigne la personne publique ou privée qui gère une activité d’intérêt général. René Chapus synthétisait les trois définitions matérielles en “activité d’intérêt général assurée ou assumée par une personne publique”.