Dictionnaire juridique

Certains mots vous échappent ? Regardez dans cette catégorie si vous ne les trouvez pas.

A

Arrêts = Décisions rendues par des Cours.
Appelant = Personne qui interjette appel.

B

Bailleur = Celui qui cède un bien à une autre personne contre rémunération.

C

Chef d’accusation = désigne chacun des crimes dont une personne est accusée.
Contractant = Personne qui forme un contrat avec une autre.
Créancier = Personne à qui une autre doit de l’argent, un bien ou autre.

D

Débiteur = Personne qui doit de l’argent, un bien ect… à une autre.
Demandeur = Personne qui est à l’initiative du procès, il engage une action en justice.
Défendeur = Personne qui subit le procès, il se défend contre une action judiciaire.
Droit Privé = S’oppose au Droit Public ; le Droit Privé est définit comme l’ensemble des règles régissant les rapports entre particuliers et les relations juridiques entre l’administration et les particuliers.

H

Huit Clos = L’audience n’est pas ouverte à tout public. Seuls les concernés sont présents.

I

Immutabilité = Quelque chose qui ne change pas.
Intimé = Nom donné à celui contre lequel un appel a été formé.

J

Juridiction paritaire = Les deux parties au procès ont un nombre égal de représentants (cf. Conseil des Prud’hommes).
Jurisprudence = Ensemble des décisions de justice.
Juge du fond = Juge de première et seconde instance.

L

Litige = Contestation en justice / problème à régler en justice.

P

Personne physique = être humain.
Personne morale = entreprise, association, société…
Preneur = locataire.

Autres articles dans

Système judiciaire Espagnol

Le code civil espagnol de 1889 est très influencé par le code civil français. Mais la loi préparatoire du code civil reconnaît la légitimité des traditions juridiques propres aux territoires (la Catalogne, l’Aragon, la Navarre, la Biscaye, la Galice et les Baléares). Ces régions restent soumises à leur propre droit d’origine coutumier, également appelé « […]

Désignation du nom de famille

Le nom sert à désigner une personne, une chose ou un animal. Cependant il faut noter que c’est le Code civil qui pose la « réglementation » du nom, mais nous verrons que la coutume y a prit une place à ne pas négliger.