Condamnation du locataire qui sous-louait son logement sur AirBnb

02 novembre 2018

#Sous-location : Un locataire désirant sous-louer son logement plusieurs jours par an sur une plateforme telle Airbnb s’expose à de lourdes sanctions.

En effet dans son jugement du 24 octobre 2018 le tribunal d’instance de Paris a condamné une locataire peu scrupuleuse à la résiliation de son contrat de bail, au paiement d’une indemnité mensuelle d’occupation des lieux jusqu’à son départ effectif, mais surtout au remboursement intégral à la propriétaire des sommes perçues par cette sous-location (soit 46.277 €), ainsi qu’au paiement de 1000 € sur le fondement de l’article 700 du CPC. (RG n’ 11-18-211247).

Vous êtes donc prévenus !

Cliquez ici pour accéder directement au jugement.

Source de l'image : https://fr.news.yahoo.com

Brèves juridiques

La loi “EGalim” vient d’être publiée au J.O. du 1er novembre 2018

A l’heure où la question d’une alimentation plus saine devient centrale, et où choisir un mode de consommation plus respectueux de l’environnement prend de l’ampleur chez les Français, de nouvelles mesures viennent renforcer notre besoin de se sentir plus proche de la nature.

Dès que le compromis est signé, la commission de l’agence est due !

Vente : La Cour de cassation a jugé dans son arrêt rendu le 10 octobre 2018 qu’à partir du moment où le compromis de vente est signé par le vendeur et l’acquéreur, l’agent immobilier a effectivement droit à sa commission et ce, même si l’acte de vente notarié n’est pas signé par la suite. La […]

Écrire un commentaire